Évènements Fraîchement Actualisés

Menville

Publié le Mis à jour le

Dans la série « Connaître nos villages » par Michel Comby

 Petite commune située sur la rive gauche de la Save à proximité de Lévignac, Menville  s’étend sur 507 hectares. Son nom proviendrait de l’anthroponyme germanique « Minno » associé au terme « Villa » désignant un domaine agricole à l’époque gallo-romaine. Il s’orthographiait autrefois « Manville ».

Lire la suite »

Macabre décompte au Burgaud au XVIIème siècle.

Publié le

(Par Bernard Fourcayran)

Des frissons garantis.

« Pars vite et reviens tard », fameux polar de Fred Vargas, nous emmène dans une sombre histoire mêlant les peurs d’aujourd’hui et d’hier. Je ne vous raconterai pas ce fameux roman, mais je vais vous donner un indice.

En parcourant les archives de l’état civil du Burgaud à la recherche de mes ancêtres, j’avais repéré quelques annotations inhabituelles dans les registres des sépultures. Lire la suite »

Ondes

Publié le Mis à jour le

Série « Connaître nos villages » par Michel Comby

Mairie d'Ondes
Mairie d’Ondes

Le village d’Ondes fut fondé au XIème siècle, avant Grenade, bien qu’on relève des traces d’une présence romaine dès le début de notre ère. En 1258, Ondes possède des consuls. En 1342, le seigneur était Guillaume de Nagousie ; plus tard, Amic Astrugue hérite de la seigneurie et son descendant Pine de Doux, capitoul en 1448, fut à l’origine d’une lignée qui perdura jusqu’à la fin du XVIIème siècle. Lire la suite »

Bande annonce

Vidéo Publié le Mis à jour le

Bande annonce du site histoire-patrimoine-saveetgaronne.blog

Facebook : @marcel.histoirelocale.31 – Youtube : Histoirelocale-Marcel31

Etude étymologique autour « du Burgaud »

Publié le Mis à jour le

(Par Bernard Fourcayran)

Première page du registre des délibérations du conseil municipal des années 1918 – 1936 (AD31 Archives communales numérisées)

Doit-on dire « Burgaud », « au Burgaud », « du Burgaud », ou bien « Le Burgaud », « à Le Burgaud », « de Le Burgaud » Lire la suite »

La maison du commandeur du Burgaud retrouvée ?

Publié le Mis à jour le

(Par Bernard Fourcayran)

Lors de la dernière visite du village, quelques personnes m’ont demandé où se trouvait la maison du commandeur du Burgaud. Voici comment j’ai trouvé cette information.

Extrait du « Livre terrier et cadastre 1681 – 1683 -(Transcrit dans l’orthographe de l’époque) Lire la suite »

Cabanac-Seguenville, la romaine…

Publié le Mis à jour le

Aux confins de la Haute Garonne et aux frontières du Gers, Cabanac nous révéle ses trésors antiques.

Un premier indice : Son toponyme latin en ‘ac » forme souvent des noms de lieux entre le IIème et le IVème siècle, généralement associé à un nom de personne latin ou gaulois.

La confirmation est venue de la découverte de plusieurs fours de tuilier antiques, dont un, a fait l’objet de fouille sous l’égide de la Direction des Antiquités historiques de Midi-Pyrénées.

Lire la suite »

L’histoire du Burgaud

Publié le Mis à jour le

 Cette petite histoire que vous allez découvrir s’inscrit dans la grande histoire. Cette histoire que nous avons apprise sur les bancs de l’école. Cette histoire avec ses hommes préhistoriques vêtus de peaux de bêtes, nos ancêtres les gaulois, Jules César et les romains, les Huns et Attila, les seigneurs et les croisades etc..

Lire la suite

 

Promenade médiévale au pays d’Astarac

Publié le Mis à jour le

Au sud du Gers, près de Mirande, au pays d’Astarac, Bastides et places fortes nous rappellent le riche passé médiéval de la région. Bassoues, Montesquiou, Barran Mirande, et bien d’autres, en sont les témoins. Lire la suite »

Les du Barry de Lesquerron

Publié le Mis à jour le

Des anciens notables de Thil, les du Barry de Lesquerron

 Le nom de du Barry a été illustré par la courtisane qui fut la dernière passion de Louis XV vieillissant. On sait qu’elle fut avant le roi, la maîtresse de Jean du Barry, dit le Roué, Seigneur de Cerés (entre Lévignac et Montaigut) et originaire de Lévignac. Cadet de famille peu encombré de scrupules, il partit chercher fortune à Paris dans le courant du XVIIIème siècle, et réussit à introduire sa protégée, Jeanne Becus dans l’intimité du Roi de France. Pour lui donner une apparence de noblesse et d’honorabilité, il lui fit épouser son frère Guillaume, résident au château de Lévignac, lui-même étant déjà marié. Cette histoire est bien connue et nous ne nous attarderons pas ; ce qui l’est moins est l’origine de cette famille et le fait qu’une de ses branches, les du Barry de Lesquerron a longtemps résidé à Thil. Lire la suite »