Thil

La chapelle Saint-Orens de Marnac à Thil

Publié le Mis à jour le

Le comité pour la sauvegarde de la chapelle Saint-Orens organise une réunion d’information dans la salle des mariages de la mairie de Thil :

Le 21 novembre 2019 à 18h à Thil

Témoin de 6 siècles d’histoire de la région et plus particulièrement des guerres de religion qui sévirent dans la région au 16ème siècle, la chapelle est aujourd’hui en très mauvais état.

Venez nombreux nous soutenir, pour que notre génération ne soit pas celle qui verra disparaître ce témoin multiséculaire de notre patrimoine communal.

Centenaire de l’armistice

Publié le Mis à jour le

1918  –  2018 – Centenaire de l’armistice

Hommage aux Soldats de la Première Guerre Mondiale, Morts pour la France ou conscrits de l’armée d’active, de l’armée de réserve et de l’armée Territoriale .

Ils étaient le plus souvent cultivateurs, propriétaires, métayers ou ouvriers agricoles. Ils ont quitté leurs familles et leurs terres pour rejoindre l’enfer de Verdun, de Craonne, du Chemin des Dames, de Bertrix, d’Ypres et bien d’autres.

« Ils ont écrit l’histoire avec leur sang, ne les oublions pas » 

VOICI LEUR PARCOURS…

Soldats-14-18-
Soldats-14-18-

Labellisé « MISSION CENTENAIRE »

Logo mission Centenaire

Les du Barry de Lesquerron

Publié le Mis à jour le

Des anciens notables de Thil, les du Barry de Lesquerron

 Le nom de du Barry a été illustré par la courtisane qui fut la dernière passion de Louis XV vieillissant. On sait qu’elle fut avant le roi, la maîtresse de Jean du Barry, dit le Roué, Seigneur de Cerés (entre Lévignac et Montaigut) et originaire de Lévignac. Cadet de famille peu encombré de scrupules, il partit chercher fortune à Paris dans le courant du XVIIIème siècle, et réussit à introduire sa protégée, Jeanne Becus dans l’intimité du Roi de France. Pour lui donner une apparence de noblesse et d’honorabilité, il lui fit épouser son frère Guillaume, résident au château de Lévignac, lui-même étant déjà marié. Cette histoire est bien connue et nous ne nous attarderons pas ; ce qui l’est moins est l’origine de cette famille et le fait qu’une de ses branches, les du Barry de Lesquerron a longtemps résidé à Thil. Lire la suite »

Une vieille maison de Thil « Le château de Laffont »

Publié le Mis à jour le

Première mention dans les écrits.

Le plus ancien livre terrier commun à Thil et à Bretx (1515), mentionne le nom de Supéry de Laffont, propriétaire à Thil. Au siècle suivant, son ascendant Guillaume, fit construire vers 1550, une maison sur le domaine qu’il possédait au nord-ouest de la commune. Cette importante bâtisse, construite en briques, comportait selon l’usage des locaux d’habitation situés à l’étage, sur un rez de chausée consacré aux besoins domestiques ; elle était accolée de dépendances et d’un pigeonnier carré surmonté d’un toit à quatre pentes. On rejoignait le village de Thil en empruntant  » le cami nau « , qui pris le nom de  » chemin de Laffont « , nom conservé de nos jours.

de Laffont ,livre terrier de 1515, Bretx-Thil
de Laffont ,livre terrier de 1515, Bretx-Thil

Lire la suite »

Une ancienne culture à Thil : Le lin

Publié le

 le lin dans l’antiquité et au moyen-âge

La culture et l’utilisation du lin étaient autrefois d’une importance plus grande que nos jours. A l’origine, on fabriquait avec cette plante des espèces de cordages, puis, moyennant un traitement assez compliqué, on en fit une toile qui servait à confectionner du linge fin et des habits. Lorsque les romains firent la conquête des Gaules, les champs de lin les frappèrent d’admiration ; César, dans ses commentaires ne manque pas de décrire le  » sagum  » de nos ancêtres, habit fait en fils de lin. Lire la suite »

Un peu d’archéologie Thiloise

Publié le

  A l’occasion des derniers travaux dans l’église de Thil, une pierre d’autel curieuse a été mise à jour. Posée horizontalement sur un bâti en maçonnerie, ses dimensions sont de 204 cm sur 60 cm, pour une épaisseur de 15 cm. Cette pierre est ornée de trois motifs sculptés représentant une croix du Languedoc à l’intérieur d’un cercle.
Les deux cercles latéraux sont doubles pour un diamètre de 18 cm ; le cercle central est simple et la croix d’un dessin un peu différent.

Lire la suite »

Le tumulus de Thil

Publié le Mis à jour le

 Le tumulus celtique

  On sait que notre mairie a été construite au sommet d’une butte de terre qui a gardé du Moyen-âge son appellation de  » butte du château « . Cette élévation de terre que les archéologues ont daté de l’époque celtique (du 5ème au 2ème siècle avant J.C.) porte le nom de tumulus. Lire la suite »