Non classé

Le Maréchal de Matignon

Publié le Mis à jour le

Jacques II de THOIGNY, maréchal de Matignon fut gouverneur de Guyenne à la mort d’Henri III en 1589.

En 1590, en partant de Bordeaux, il se dirige vers le Languedoc pour soutenir l’armée catholique en lutte contre les ligueurs , avec une petite armée catholique d’environ 4000 hommes, au service du roi Henri IV, Il s’arrête à Thil et met le siège du château de Thil qui capitule immédiatement, ses murailles n’étant pas faite pour résister à une armée mais plutôt pour empêcher le brigandage.

 Il chasse la population de Thil qui rejoint la campagne. Le temps d’occupation n’est pas connu.

Il combat l’armée du Marquis de Villars, chef militaire de la ligue, qui occupe le château de Marnac de novembre 1589 jusqu’à février 1690. Finalement il dû abandonner la lutte et retourner en Guyenne.

Sources : « Histoires Générales du Languedoc », Chroniques de Mr Michel Comby, et « les Huguenots » de Jean Lestrade.

Raymond Dufaur, seigneur de Marnac

Publié le Mis à jour le

Propriétaire du château de Marnac, il est capitoul Toulouse en 1560 et prend parti pour « la religion réformé » . Lorsque éclatent les troubles entre catholiques et protestants , véritable guerre civile en 1562, Il fut accusé d’avoir encouragé la sédition protestante qui mit à feu et à sang Toulouse. Emprisonné et soumis à de mauvais traitement, il mourut dans un cachot en 1562

Son château de Marnac fut confisqué par le Parlement.  La propriété fut restituée à ces descendants, qui avaient fait retour à la foi catholiques, après la pacification de l’édit de Nantes en 1598. Ils firent alors reconstruire la chapelle détruite et prirent le titre de seigneurs de Saint-Orens.

Dufaur de Marnac est certainement le personnage central de l’implantation Huguenote à Thil, autour du château, probablement au lieu-dit le Sabathérat.

Sources : « Histoires Générales du Languedoc », Chroniques de Mr Michel Comby, et « les Huguenots » de Jean Lestrade.

La vie et le culte de Saint Orens

Publié le Mis à jour le

 Orens est né à Huesca en Aragon vers 370. Converti au christianisme il devint évêque d’Auch vers 410 et travaille à la conversion des païens et des hérétiques ariens en Gascogne et surtout à Toulouse alors capitale d’un royaume Wisigoth principalement chrétien ariens considéré comme hérétique.

 Il a est vénéré pendant des siècles par des processions le jour de sa fête, le 1er mai en présence des capitouls pour célébrer l’heureuse issue de la guerre gothique près de Toulouse en l’an 422 de notre ère, qui vit le roi Wisigoth de Toulouse, Théodoric vaincre, contre toute attente le général romain Littorius, grâce, dit-on aux prières de Saint- Orens

 De mœurs particulièrement pieuse et austères, il avait coutume de mortifier son corps en demeurant enchainé dans un bassin d’eau glacée. C’est probablement l’origine de la légende de « la chaîne de Saint Orens » qui était réputée garantir de la peur les enfants qui la passaient au cou. Cette tradition s’est perpétuée jusqu’aux derniers offices religieux dans la chapelle vers les années 1970.

Sources : « Histoires Générales du Languedoc », Chroniques de Mr Michel Comby, et « les Huguenots » de Jean Lestrade.

l’Association : »Les Amis de la Chapelle Saint Orens de Thil »

Publié le Mis à jour le

ce sont constitué en association, loi 1901, le 13 décembre 2019 (N° W313033393)

Siège : 2 allée de l’église, 31530 Bretx

Messagerie : chapelle.saintorens.marnac@gmail.com

Tél : 0777340003

L’association a pour objet la sauvegarde, l’entretien et la mise en valeur de la Chapelle saint Orens de Thil, sous l’autorité de tutelle civile , la Mairie de Thil, selon les lois, décrets et règlements en cours.

Le président : Marcel Sultana Le secrétaire : Philippe Bavière Le trésorier :  Yannick Barbier Le secrétaire adjoint : Etienne Cracco

Statuts

La chapelle Saint-Orens de Marnac à Thil

Publié le Mis à jour le

Le comité pour la sauvegarde de la chapelle Saint-Orens organise une réunion d’information dans la salle des mariages de la mairie de Thil :

Le 21 novembre 2019 à 18h à Thil

Témoin de 6 siècles d’histoire de la région et plus particulièrement des guerres de religion qui sévirent dans la région au 16ème siècle, la chapelle est aujourd’hui en très mauvais état.

Venez nombreux nous soutenir, pour que notre génération ne soit pas celle qui verra disparaître ce témoin multiséculaire de notre patrimoine communal.

Le pont dit « Romain » à Pelleport

Publié le Mis à jour le

Encore une pépite à découvrir dans notre région, le pont dit « Romain » actuellement situé sur la commune de Pelleport.

Sur les indications de Jean Fontaine, Michel Ferrier et Marcel Sultana partent à la recherche du pont supposé Romain, et le trouve à deux pas de l’ancienne route de Pelleport à Puysségur.

Est-il romain, du moyen âge ou 18ème siècle ? A comparer (très modestement) au pont « Tourné » à l’Isle jourdain.

Et comme tout notre patrimoine, il est menacé, ici par la sape de ses fondations.

Le pont Romain sur l’ancienne route de Pelleport
L’arche du pont dit « Romain »sur l’ancieene route de Pelleport et de Drudas
Pont « Tourné » à l’Isle Jourdain
Photo d’artiste exposé sur la place du Grès
Voir albumhttps://photos.app.goo.gl/sDGgERJJLxkzKTqX7:

Bande annonce

Vidéo Publié le Mis à jour le

Bande annonce du site histoire-patrimoine-saveetgaronne.blog

Facebook : @marcel.histoirelocale.31 – Youtube : Histoirelocale-Marcel31

L’histoire du Burgaud

Publié le Mis à jour le

 Cette petite histoire que vous allez découvrir s’inscrit dans la grande histoire. Cette histoire que nous avons apprise sur les bancs de l’école. Cette histoire avec ses hommes préhistoriques vêtus de peaux de bêtes, nos ancêtres les gaulois, Jules César et les romains, les Huns et Attila, les seigneurs et les croisades etc..

Lire la suite