La maison du commandeur du Burgaud retrouvée ?

Publié le Mis à jour le

(Par Bernard Fourcayran)

Lors de la dernière visite du village, quelques personnes m’ont demandé où se trouvait la maison du commandeur du Burgaud. Voici comment j’ai trouvé cette information.

Extrait du « Livre terrier et cadastre 1681 – 1683 -(Transcrit dans l’orthographe de l’époque)

Messire François de Cubis chevalier de l’ordre de St Jean de Hyerusalem Seigneur et commandeur de la commanderie du brugaud tient en fons noble dans la juridiction et consulat dudict lieu du brugaut un château a la commanderie citué dans le fort dudict lieu confronte du levant et septentrion les rues publiques et mesons de jan Rieux fils imbert peirona midy et couchant le fossé du fort et l’église paroissialle dudict lieu.

Commentaires.

  François de Cubis commandeur du Burgaud, a été oublié dans la liste des commandeurs donnée dans le livre « Histoire du grand Prieuré de Toulouse de MA Du Bourg ». Ça, c’est une nouvelle !

  Dans le même texte l’auteur écrit « brugaut » et « brugaud » l’orthographe varie encore très souvent.

 Les points cardinaux : Levant = est, couchant = ouest, midy = sud, septentrion = nord.

 Le fort correspond au quartier de « la Ville » qui était entouré de fossés et de murailles.

 Sur le cadastre de 1789. Illustre Messire de Vento des Pennes. Bailli, Grand-Croix de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem, Commandeur et seigneur de la communauté du Burgaud.

Tient noblement dans le fort une maison appelée la Commanderie qui confronte du levant et septentrion la rue publique, du midy l’église la maison presbytéralle, du couchant la place publique, ledit septentrion maison de dame Barbot la maison des héritiers de Blaise Delpeyré : de la contenance d’une pugnérée six boisseaux———–1P 6B

D’après la description, le château de la commanderie occupait une partie de l’emplacement de la place aujourd’hui appelée « Place de l’Eglise ».

Les mesures de surface de l’ancien régime s’exprimaient en fonction du poids de blé nécessaire pour ensemencer ladite surface. Le poids de chaque mesure variant d’un village à l’autre il est très difficile de faire une conversion exacte. Il faudrait retrouver une parcelle ayant été cadastrée à l’époque et étant resté la même aujourd’hui.

Si on faisait des fouilles, on retrouverait probablement l’emplacement exact de cette construction.

Bernard Fourcayran

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s