La Gascogne Toulousaine

Publié le Mis à jour le

Limite de la Gascogne ToulousaineDélimitation de la Gascogne Toulousaine

C’est une région qui constitue une entité historique propre. Comprise entre l’Arrats à l’ouest, et la Garonne au nord, entre l’Isle Jourdain au sud, et Auvillar au nord. Au Xème siècle carolingien, elle est rattachée au diocèse de Toulouse et donc au  » Pagus Tolosanus « . Dès le XIème siècle ça deviendra le territoire du Savès et du Gimoes, entre Save et Gimone distinct du Toulousain.

Cette carte nous en donne les limites, au cours des siècles :
– Zone tampon entre l’Aquitaine et le Narbonnais à l’époque Romaine, les bois et forêt servaient de barrière naturelle entre Tolosates, peuplade autour de Toulouse et les Ausci, peuplade autour d’Auch.Gascogne entre deux Mondes-Languedoc-Aquitaine
-Zone tampon entre Guyenne et Languedoc, entre zone d’influence Anglaises et zone d’influence Française tout au long du moyen-âge
-Le tracée de la Gascogne actuelle reprend les limites linguistiques de l’ancien régime entre Gascon et Languedocien.

-Cette région est Gasconne par ses influences ethniques et linguistiques, et Languedocienne par ses attirances politiques et économiques.

Une région entre deux mondes

Aux marges du Languedoc et de la Gascogne, dans le coude de la Garonne, à l’ouest de Toulouse, la Gascogne Toulousaine a connu un quasi-oubli pendant un demi millénaire, du VIème au XIème siècle.
En préface de l’ouvrage de Mireille Mousnier : La Gascogne Toulousaine aux XIIème -XIIIème siècles, Pierre Bonnassie écrit :
 » Toulouse lui tourne ostensiblement le dos, attirée par les horizons plus radieux de la Septimanie ou du bas-Rhône.
Longtemps fort peu toulousaine, cette contrée est- elle du moins gasconne ? Linguistiquement, c’est sûr, par contre, jamais elle ne s’est intégrée à un quelconque ensemble politique gascon, Auch est trop éloignée et si peu attractive « 

  Avant le XIème siècle, c’est une région pauvre et marginale, qui a laissé peu de traces dans l’histoire du Languedoc. C’est à partir du XIIème et surtout du XIIIème siècle, que les seigneurs de l’Isle Jourdain ont laissé des archives intéressantes et plus particulièrement les chartes de coutumes.

Bretx et Thil en Gascogne Toulousainne

  Propriétés des vicomtés de Terride et du Gimoes au XIème siècle, Bretx et Thil sont apportées en dot à Bernard Jourdain de l’Isle par Escaronne, fille du vicomte de Terride vers 1189. Ces deux villages resteront dans le comté de l’Isle Jourdain en Gascogne Toulousain jusqu’à la révolution.

Voir plus d’informations en ouvrant les documents joints ci-dessous.

               Galerie de Diapos                              Présentation en Vidéo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s