Marnac et le Marquis de Villars

Publié le

Le Marquis de Villars

  Dans le cours du temps, un des plus illustres personnages à avoir séjourné à Thil, fut, sans conteste, le marquis de Villars. Issu d’une noble famille du Lyonnais, catholique convaincu, sa valeur militaire et sa haute naissance lui valurent, pendant les guerres de religion qui désolèrent la France à la fin du XVIème siècle, d’être nommé à la tête des armées de la Ligue (1) en Guyenne, succédant en cela au duc de Mayenne.
Mayenne, chef de la Ligue après l’assassinat de son frère le duc de Guise en 1588, fut sollicité par les Ligueurs de Toulouse d’envoyer un prince de sa maison pour commander les armées de l’union en Guyenne.   Pour la subsistance de ses troupes, ils lui offrirent     4 000 sacs de blé, 1 000 tonneaux de vin, 1 200 quintaux de poudre et la somme de 300 000 livres.
Mayenne désigna le marquis de Villars, fils d’un premier lit de la dame de Villars de Savoye, son épouse, pour le commandement des armées de Guyenne. Villars arriva à Toulouse en avril 1589. Cette même année l’assassinat d’Henri III par le moine Jacques Clément, donna à la Ligue une vigueur nouvelle, par le refus de reconnaître, en la personne d’Henri IV, un roi protestant.

 Dufaur de Marnac-Marquis de Villars-Marnac-ThilDufaur de Marnac

A Thil, le conseiller Dufaurt de Marnac, capitoul en 1561, s’était converti à la religion réformée. Il fut arrêté en 1562 par le parti catholique , à l’occasion des troubles violents qui se produisirent à Toulouse cette année-là. Emprisonné et soumis à de mauvais traitements, il mourut dans son cachot et ses biens furent confisqués, mais cette confiscation resta probablement théorique, car son château de Thil demeura le foyer d’activités huguenotes, constituant ainsi un centre d’agitation permanent au sein d’une région à prédominance catholique.
C’est pourquoi, le 10 novembre 1589, Villars, venant d’Aucamville, escorté d’une cinquantaine de cavaliers, s’installa dans le château de Marnac dont il fit son quartier général. L’histoire ne dit pas ce que furent les actions militaires menées pendant cette période ; incendies et pillages étaient monnaie courante en ces temps troublés.
Le 12 février 1590, Villars quitta Thil avec ses soldats mais la guerre ne cessa qu’en 1593, date de la trêve signée avec les protestants de l’Isle.
Armoirie de Dufaur de MarnacLa maison de Villars eut une descendance illustre de pairs de France, d’évêques et de maréchaux tout au long des deux siècles suivants. Quant aux descendants de Michel Dufaur, il revinrent à la religion catholique, récupérèrent leurs biens et relevèrent vers 1650 la petite chapelle ruinée de St Orens de Marnac que nous pouvons encore voir de nos jours.

                                                                                                              Michel Comby

(1) on a appelé  » Ligue  » une coalition d’inspiration catholique dirigée contre Henri de Navarre et les huguenots.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s